samedi 10 juin 2017

Viktor Orban a créé le chaos idéologique

"Le metteur en scène hongrois Arpad Schilling s’alarme des « intrigues d’un gouvernement manipulateur » et de la « déliquescence spirituelle » de son pays.
TRIBUNE. J’ai 43 ans. Plein d’idées, de projets et d’énergie, je ne m’occupe pourtant pas de ce que j’aimerais faire, mais de ce que je dois faire par nécessité. Ma génération passe le plus clair de son temps à tenter de ­détruire les murs édifiés par Viktor Orban afin que nous ­puissions enfin voir les problèmes que la propagande d’Etat s’ingénie à masquer. Depuis 2010, l’actuel premier ministre a bâti un régime où tout ce qui est encore indépendant ne le reste que parce que, en termes de relations publiques, ­l’existence de contre-exemples lui profite.
Sa conquête de l’Etat est désormais complète. Alors que les membres du parti (Fidesz) et les proches d’Orban occupent les postes-clés de l’administration, les membres du parti et les proches d’Orban remportent sans exception les marchés ­publics que le gouvernement finance en majorité grâce au soutien de l’Union européenne. De même que la concession des terres agricoles, des bureaux de tabac et des jeux de ­hasard n’est accordée qu’à ladite caste, les médias publics sont à 100 % à la solde du gouvernement, et les médias commerciaux appartiennent dans leur écrasante majorité aux cercles ­proches d’Orban." La suite sur lemonde.fr (article payant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire